Tignes est composé de cinq villages: Le Brévières, Le Boisses, Lavachet, Le Lac et Val Claret. Au XIIIe siècle, cependant, seuls Le Brevieres, alors appelé Les Brenières, et Tignes elle-même existaient. Ces deux villages étaient des communautés d’agriculteurs qui tiraient également profit de la contrebande en provenance d’Italie voisine. Des rumeurs ont commencé à circuler à la fin des années 1920 selon lesquelles un barrage devait être construit dans la vallée qui couvrait la vieille ville d’origine de Tignes. Les habitants de la région (Tignards) se sont vivement opposés à cette idée et se sont battus avec acharnement pour conserver leur village d’origine vieux de 900 ans. Malheureusement, les rumeurs sont devenues réalité en 1952, lorsque le vieux village de Tignes a été inondé dans le cadre d’un projet d’énergie hydroélectrique qui a créé le nouveau « Lac du Chevril » sur l’ancien site. On a dit que pendant de nombreuses années, les habitants locaux ont essayé de perturber les travaux de construction en utilisant ce que l’on a appelé un mouvement de «résistance». Il est encore possible de rencontrer certains des anciens personnages de Tignard qui ont été envoyés en prison pour avoir tenté de faire sauter le barrage qui a provoqué l’inondation de leurs maisons.

Le barrage de Tignes, qui représente une figure géante d’Hercule sur le front, avait été conçu pour générer de l’énergie pour près de 10% de la France. Ironiquement, la France a développé l’énergie nucléaire quelques années plus tard et le barrage de Tignes, qui n’a jamais été utilisé, est devenu superflu. Il sert maintenant de «batterie» énorme avec la capacité de fournir de l’énergie à la station de ski en hiver si nécessaire. Le lac est vidé tous les 10 ans pour des travaux d’entretien du barrage et il est même possible de voir et même de se promener autour des vestiges du vieux village.

Les stations de Val Claret, Le Lac, Le Lavachet et Le Boisses ont été construites à la fin des années 50 et au début des années 60. L’architecture française est totalement étrangère au contraste avec le cadre montagneux spectaculaire situé au pied de la Grande Motte et de la Grande Casse.

Haute-Savoie, un séjour à la montagne. La nouvelle Tignes a été créée à une altitude de 2100 m, avec l’établissement principal à Tignes Le Lac. Grâce aux contributions gouvernementales, Tignes pourrait se réinventer en tant que station de ski. En avril 1967, le promoteur Pierre Schnebelen et le département de la Savoie ont pu utiliser les fonds initialement prévus pour un développement de 55 000 m2 à Lavachet, afin de développer pleinement la station de Tignes.